Mise en réseau des bibliothèques

Mise en réseau des bibliothèques

La Communauté de Communes Braconne & Charente (CDC),  suite à une étude sur la faisabilité d’une mise en réseau de bibliothèque menée décide de prendre la compétence Coordination de la mise en réseau des bibliothèques et médiathèque (délibération n° D201174 votée le 26 juillet).

La CdC joue un rôle d’accélérateur sans se substituer aux communes qui restent gestionnaires de leur équipement. L’objectif poursuivi est d’améliorer le service public rendu aux usagers des communes, de faciliter l’accès à la culture et de développer la lecture publique sur le territoire.

Pourquoi une mise en réseau ?

A l’heure actuelle, il existe déjà une interaction entre toutes les bibliothèques du territoire notamment sur certains aspects ou projets tels que :

-          le projet « Lire en Braconne » mené par l’ensemble des bibliothèques et médiathèque du territoire depuis 2008 ;

-          bibliothèque d’Asnières sur Nouère & médiathèque de Champniers en réseau informatique depuis 2007.

Cette mise en réseau est importante dans le développement de chaque structure. Elle permettra également un meilleur service public aux usagers et la reconnaissance du travail collectif effectué par l’ensemble des équipes depuis quatre ans.

De plus, elle répond au souhait du Service Départemental de la lecture d’une mise en réseau de coopération des bibliothèques. Celle-ci passe obligatoirement  par une mise en réseau informatique.

Les avantages de cette mise en réseau

  • Créer une dynamique de territoire
  • Faciliter l’accès aux documents
  • Enrichir l’offre documentaire par un catalogue unique
  • Faciliter le travail des salariés et bénévoles
  • Baisse des coûts pour les communes
  • Garder un service de proximité en permettant une circulation des documents
  • Favoriser la spécialisation de chaque bibliothèque
  • Faciliter la mise en place d’animations

Les différentes étapes de la mise en réseau

Transfert de compétence de la mise en réseau des bibliothèques (étape réalisée)

La prise de compétence est nécessaire pour une mise en conformité, vis-à-vis de la trésorerie publique, des engagements financiers déjà en vigueur depuis 3 ans (maintenance des logiciels de Champniers et Asnières sur Nouère).

Équipement du même logiciel informatique Agate/Amandine (étape en cours)

Actuellement le plus économique consiste pour toutes les bibliothèques du territoire en l’utilisation du logiciel Agate/Amandine déjà en place à Champniers et Asnières sur Nouère.

Temps de formation pour les équipes des bibliothèques pour l’usage du logiciel (étape en cours)

La maîtrise des nouveaux outils informatiques passe par la formation d’au moins un agent ou bénévole par structure (formation comprise dans l’achat du logiciel). De plus, cette formation aidera à la dynamique des équipes des bibliothèques du territoire.

Copies des catalogues pour arriver à un catalogue commun pour l’ensemble du réseau (étape en cours)

Les bibliothèques bénéficieront d’un véritable gain de temps dans la copie du catalogue notamment sur les documents en plusieurs exemplaires.

Rédaction de convention entre le SDL et la médiathèque de Champniers /Rédaction de convention(s) entre les bibliothèques et la médiathèque de Champniers

Rédaction d’un document qui formalise le partenariat entre les bibliothèques (carte de bibliothèque…), le classement du catalogue, la politique d’acquisition…

S’harmoniser dans le classement du catalogue

L’harmonisation du classement est obligatoire pour permettre aussi bien aux salariés, aux bénévoles et aux usagers de retrouver au plus vite le document recherché. Les bibliothèques adopteront le même référentiel (Dewey) pour les documents. Les nouveaux documents auront directement la même cote, le changement de cote des anciens documents s’effectuera au fur et à mesure.

Mettre en place une politique d’acquisition concertée

Le travail en réseau permet la constitution d’un fond documentaire plus important, plus diversifié, plus cohérent.

Les bibliothèques s’organisent pour privilégier la complémentarité des collections. Elles développent des fonds spécialisés en adéquation avec les besoins du public et en relation avec les acteurs de la vie locale (associations, centres culturels, écoles de musique, etc.).

Adopter une politique commune de circulation des documents

Résultats attendu

Pour les usagers :

Élargir l’offre documentaire aux habitants ;

Faciliter l’accès aux documents.

Pour la Communauté de Communes et les Communes :

Favoriser la notion de service public aux usagers ;

Vision globale de la lecture publique sur le territoire ;

Créer une véritable identité territoriale ;

Créer une synergie, une dynamique nouvelle ;

Créer de nouvelles animations sur le territoire ;

Baisse des coûts suite à une mutualisation des moyens.

 

Pour les bibliothèques et la médiathèque :

Utilisation d’un logiciel professionnel ;

Professionnaliser les acteurs (salariés, bénévoles…) ;

Rompre l’isolement de chaque structure ;

Faciliter les sélections des documents et les acquisitions.